You are currently viewing Ce qu’il faut savoir sur la récolte du potimarron

Ce qu’il faut savoir sur la récolte du potimarron

Consommé cru ou cuit, le potimarron est très apprécie, non seulement pour sa saveur, mais aussi, pour ses valeurs nutritionnelles. Il est connu pour sa richesse en oligoéléments et en vitamines. Il est parfait pour un régime minceur étant un légume peu calorique qui peut être préparé de différentes manières. Il fait partie de la famille de la courge. Bien qu’on lui attribue le surnom de courge de Chine ou potiron d’Hokkaido, il nous vient en réalité de l’Amérique du Sud.

Comment obtenir une bonne récolte de potimarron ?

Pour les adeptes du jardinage et du potager, le potimarron est facile à cultiver, mais il faut tout de même savoir quand et comment le planter, et dans quelles conditions le faire. Pour pouvoir obtenir une bonne récolte, il faut savoir que le potimarron est une plante très gourmande en eau, en nutriments, ainsi qu’en soleil. Il faut donc s’assurer que votre sol est riche, ou bien le nourrir avec du compost ou du fumier, et l’arroser quotidiennement. Vous pouvez semer vos graines à partir du mois de mars, à condition de les mettre à l’abri du froid, en vous servant de godets. Aussi, veillez à les exposer au soleil autant que possible. Vous pourrez ensuite les transférer directement dans la terre, au mois de mai lorsque le froid prend congé. Il vous suffira de l’entretenir comme suite :

  • Veiller à couper régulièrement la tige pour stimuler la pousse ;
  • Protéger le plant d’un sol humide avec un paillis ;
  • Nourrir le plant d’eau fréquemment sans mouiller ses feuilles.

Suivre ses consignes scrupuleusement permet d’éviter à votre culture de pourrir, et de bien se développer pour ainsi pouvoir récolter de beaux et grands potimarrons.

A quelle période de l’année se fait la récolte du potimarron ?

Les potimarrons se développent bien durant tout l’été, et en général, ils sont prêts pour accueillir l’hiver avec de bons plats. Ainsi, la récolte peut se faire dès le mois d’août si vous êtes impatient d’y goûter, mais de préférence attendez la fin de l’été, c’est-à-dire au mois de septembre. Si vos potimarrons présentent certains signes de maturité, comme un pédoncule sec, une couleur bien foncée ou bien des feuilles asséchées, c’est que c’est le moment de les cueillir. Quelques potimarrons n’apprécient pas du tout le froid, d’où l’importance de récolter ces derniers en octobre, avant d’affronter le grand froid.

Comment se déroule la récolte du potimarron ?

La récolte doit se faire en prenant quelques précautions pour éviter de les abîmer et pour favoriser leur conservation. Tout d’abord, coupez le pédoncule en vous servant d’un couteau tranchant et bien nettoyé, en laissant au moins 10 cm de ce dernier, en veillant à ne pas fissurer le potimarron en tirant, car cela pourrait nuire à sa conservation. Une fois que les pédoncules sont découpés, mettez les potimarrons dans une brouette pour faciliter leur transport, car certains peuvent être lourds et peuvent peser jusqu’à 3 kg. Ensuite, il faut les exposer au soleil pendant 2 jours, puis les brosser pour les dépoussiérer avant de les ranger dans un endroit sec.

Comment conserver la récolte du potimarron ?

Le potimarron découpé peut être gardé quelques jours dans le réfrigérateur, en prenant soin de bien le couvrir, ou encore au congélateur pendant plusieurs mois. Dans le cas où vous ne souhaiteriez pas le consommer directement, sachez que le potimarron est un légume qui se conserve plutôt bien dans des conditions adéquates. Il faut le garder dans un endroit bien frais à une température n’excédant pas 20 degrés, et ainsi le garder jusqu’à un an.

Laisser un commentaire