You are currently viewing Tout savoir sur l’oïdium de courgette

Tout savoir sur l’oïdium de courgette

La courgette est connue pour être un légume très facilement cultivable même pour les débutants. Son problème, c’est qu’elle reste très sensible à certaines maladies qui peuvent réduire énormément les récoltes. Les maladies les plus dangereuses restent les champignons qui se mettent à attaquer le légume, mais il existe aussi une maladie très connue des cultivateurs, c’est l’oïdium. Le champignon le plus courant d’entre eux. Alors, comment le reconnaître, et surtout comment s’en débarrasser ?

La cause de la création d’oïdium sur les courgettes

Cette maladie est aussi appelée blanc à cause du fait qu’elle soit repérable aux feuilles blanches des courgettes, mais aussi, chez d’autres plantes potagères. Ce champignon est beaucoup plus fréquent tout de même chez la courgette. Il apparaît sur le feuillage. Il s’agit d’un feutrage blanc très spécifique qui forme des taches circulaires qui grandissent rapidement. Les feuilles touchées par ce champignon finissent par se dessécher. L’oïdium est une maladie qui a pour origine deux champignons majeurs, le podosohaera xanthii et le Golovonomyces cichoracearum. Leur seule présence entraîne un vieillissement du pied de la courgette très prématuré. En plus, lorsque leur feuillage est très atteint, leurs fruits sont exposés au soleil et peuvent donc présenter des brûlures. Pour développer idéalement des champignons, il vaut mieux avoir une température de 23° en moyenne et une humidité qui tourne autour des 95 %.

Prévenir l’oïdium de la courgette

L’oïdium est une maladie très néfaste pour la courgette et aussi pour son développement. C’est une des maladies qui causent le plus de pertes dans le domaine, et s’en débarrasser définitivement est plutôt difficile. Il est donc préférable de la prévenir plutôt que d’essayer de la traiter une fois qu’elle s’est bien installée dans votre potager. Car en plus d’être très néfaste pour les courgettes, elle est aussi dangereuse pour plusieurs autres légumes. Donc, il vaut mieux prévenir cette maladie que de voir votre potager être totalement infecté à cause de ce champignon. Pour éviter que ce champignon ne soit contracté par vos légumes, vous avez plusieurs astuces qui s’offrent à vous, telles que :

  • Une bonne aération ;
  • Détruire les feuillages déjà atteints ;
  • Le lutin de consoude ;
  • Le bicarbonate de soude ;
  • Le soufre, etc.

Ces astuces sont applicables selon différentes manières. Vous pouvez vous servir de n’importe laquelle du moment que vous effectuez convenablement votre traitement.

Les traitements contre l’oïdium de courgette

Si vous ne vous êtes pas préparé à l’arrivée de l’oïdium, il peut être parfois difficile de s’en débarrasser une fois que le parasite s’est bien attaché, mais il est possible de lutter en agissant rapidement dès l’apparition des premières taches blanches sur vos feuilles. Vous pourrez utiliser plusieurs techniques différentes, telles que le fait de couper directement les feuilles de courgettes atteintes de l’oïdium et les enfermer dans un sac en plastique pour qu’il ne puisse pas contaminer les autres feuilles. Vous pourrez aussi essayer de vaporiser de l’eau sur les feuilles. Agitez le mail quand il fait encore chaud et sec pour que le feuillage sèche plus rapidement. Autre astuce naturelle, il est recommandé d’utiliser du lait en le pulvérisant sur les feuilles atteintes ou directement sur les pieds. Il est prouvé que le lait est un ingrédient naturel lutant contre l’oïdium et beaucoup de fermiers ont trouvé bonheur grâce à ce produit. Il peut parfois être désespérant de lutter contre l’oïdium, car c’est un parasite collant et très difficile à enlever. Mais le plus important est de ne pas abandonner et de ne pas perdre espoir. Il faut aussi frapper directement dès la découverte des taches blanches avant qu’il ne soit trop tard.

Laisser un commentaire